Lorsqu’on ne peut pas toucher un tissu en l’achetant, les informations concernant le poids du tissu sont précieuses. De plus en plus souvent, les boutiques indiquent ces infos sur leurs pages produit. En les combinant à ce que nous avons déjà parcouru concernant la composition et le tissage, vous aurez pas mal de pistes pour faire vos achats.

Qu’est ce qui va influencer le poids du tissu?

1. La matière première des fibres. Vous vous souvenez du test en 1ère primaire? Le prof demande à ses élèves “Qu’est ce qui est le plus lourd: 1 kilo de plumes ou 1kg de plomb?” Et bien sur, les élèves répondent “Le plomb!”. Enfin, moi j’ai répondu ça et je me suis sentie un peu con… “Et maintenant (reprend le prof) si vous remplissez un de ces deux verres avec des plumes et l’autre avec du plomb, auront-il le même poids?” Et là en général, les élèves n’osent plus répondre… Je vous raconte cette petite histoire pour que vous visualisiez facilement à quel point une matière peut avoir des répercutions sur le poids d’un tissu. Mais surtout: pour que vous sachiez que j’ai été en 1ère primaire…

2. L’épaisseur des fils. On en revient toujours au même point… On peut obtenir une toile de coton très fine ou une toile de coton épaisse.La différence entre les deux étant l’épaisseur des fils utilisés. Bien sur, un tissu tissé à partir de fils fins sera plus léger qu’un tissu tissé à partir de fils épais. Ben oui mais quoi? C’est pas toujours obligé d’être compliqué…

3. La densité du tissage. Autrement dit: le nombre de fils par centimètre carré. Au plus le tissage est dense et donc au plus il y a de fils, au plus le tissu est lourd.

Synthétisons avec une image parlante. Visualisez deux tissus: une étamine de laine ( tissu très fin au tissage aéré utilisé pour faire des foulards d’hiver) et une laine bouillie (tissu épais et dense utilisé pour faire des manteaux). Pour un carré d’1m sur 1m, c’est certain, la laine bouillie sera plus lourde! Et voilà, vous avez tout compris.  

Comment mesure-t-on le poids du tissu?

Le poids du tissu se mesure en gr/m2 (gramme par mètre carré) ou en gr/ml (gramme par mètre linéaire). Et ça fait une sacré différence!

Voici deux morceaux de tissu. Le bleu est un tissu qu’on a coupé en 1m x 1m donc de 1m2 . Le corail est un tissu dont la laize fait 1,40m dont on a coupé 1m donc de 1ml. C’est le même tissu: une toile de coton.

poids du tissu

Forcément, il y a plus de surface de tissu corail que de tissu bleu. Le morceau corail pèse donc plus lourd que le tissu bleu. Ce tissu pèse 100gr/m2 et 140gr/ml. Ce que nous pouvons observer: Le poids diffère entre les deux unités. C’est pourtant le même tissu…

De plus, tous les tissus n’ont pas une laize d’1,40m… Vous avez certainement croisé des tissus d’1,10m ou d’1,60m ou etc… Alors, tous ces tissus ont un poids au mètre linéaire différent: 110gr/ml ou 160gr/ml ou etc… Difficile de comparer des pommes avec des poires… L’unité gr/ml est donc à mettre en parallèle avec la laize des tissus.

Je vous conseille donc de toujours pondérer et penser en gr/m2 afin de pouvoir comparer des choses équivalentes.

La formule mathématique (ni longue, ni compliquée)

Si vous ne trouvez que le poids au gr/ml, voici une formule pour passer au gr/m2:

Ex: le tissu fait 140gr/ml. Commencez par trouver sa laize. Ici: 1,40m. Ensuite, divisez le poids au gr/ml par la largeur du tissu au mètre. 140/1,4=100gr/m2!

Je vous promets, ce n’est pas compliqué. A première lecture, ça peut faire peur. Mais en reprenant la logique avec une feuille et un crayon, ça va s’éclaircir.

Références

J’ai choisi une série de tissus que vous avez des chances de connaître. J’ai comparé leur poids pour vous donner des repères.

  • Batiste de coton Liberty Tana Lawn: 76gr/m2 (fin et légèrement transparent)
  • Batiste de coton Atelier Brunette: 75gr/m2 à 85gr/m2 (fin et légèrement transparent)
  • Popeline France Duval Stalla: 83gr/m2 (fin)
  • Toile M. Miller: 135gr/m2 (moyen)
  • Toile de coton et lin Kokka: 223gr/m2 (moyen vers l’épais)
  • Gabardine France Duval Stalla: 230gr/m2 (moyen vers l’épais)
  • Laine foulée fine en Mérinos Stragier: 233gr/m2 (épais encore un peu moyen)
  • Lainage France Duval Stalla: 250gr/m2 (épais encore un peu moyen)
  • Laine bouillie Stragier: 385gr/m2 (épais)

 

Lorsque vous trouverez un tissu qui vous plait sur le web, si vous êtes perdue devant son poids, comparez-le avec les références ci-dessus. Il y a peut-être des tissus que vous avez déjà eu en main dans cette liste. Vous pourrez donc situer votre tissu en fonction de ces références et mieux appréhender son utilisation.

Je ne vous annote pas chaque poids avec son utilisation. Bien sur, vous ne ferez pas une robe d’été dans un tissu de 230gr/m2. Mais selon la saison ou le modèle, on peut utiliser des tissus très différents pour un même projet. Prenons l’exemple du pantalon Cléome. Ce patron peut très bien être cousu dans un twill léger de 85gr/m2 pour l’été ou dans une flanelle de laine fine de 230gr/m2 pour l’hiver. Aussi, je me garderai de vous conseiller uniquement en fonction du poids. N’oubliez pas que la composition et le type de tissage vont jouer également. Je reviens avec un article complémentaire d’ici peu.

Alors, c’est sympa de se soucier du poids d’autre chose que nous non?